Kennedy Leigh baise pour se réconcilier

Kennedy Leigh baise pour se réconcilier

Parfois, pour régler des problèmes de couple, rien ne vaut une bonne baise. Kennedy Leigh, une charmante babe blonde a compris que son mec comptait pour lui. En Amérique, c’est ce qu’on appelle le Make up Sex, le sexe de réconciliation. Kennedy Leigh a une chatte rose trop douce pour que quelque boyfriend que ce soit reste fâché avec elle. C’est pour le site porno Twistys que la belle salope aux yeux bleus se rend chez son ex pour le supplier de la reprendre. Dès qu’il ouvre la porte, le simple regard bleu profond fait fondre le boyfriend. La blondinette rentre et en effet, elle avait tout prévu. Kennedy porte une petite culotte noire avec une ouverture au niveau de la chatte. La scène s’intitule “Break up Make up“.

Masturbation de chatte à travers la culotte et pipe

Le mec a vite remarqué l’ouverture dans la lingerie et il y met les doigts. Un peu de masturbation pendant quelques bisous langoureux, Kennedy mouille tout de suite. Elle est déjà en train de gagner son pari de récupérer son mec. Chaude et enthousiaste, prête à le sucer à pleines gorges, notre petite salope blonde le suce avec sincérité. L’ex se met ensuite nu et sa queue est déterminée à démonter la belle chatte de Kennedy Leigh. A travers la culotte, il envoie de grosses pénétrations lourdes et puissante. Un peu poilue, la babe hurle et geint. Elle se souvient en conséquence que c’était un couple heureux. La baise pour se réconcilier fonctionne donc à merveille.

Kennedy Leigh nue pour l’apothéose

A la fin, il faut virer cette putain de culotte gadget et retrouver Kennedy Leigh nue et brulante. Elle monte ainsi sur la queue circoncise de son ex et remue ses hanches. La blondinette est volcanique, les pieds tendus et contractés lorsqu’elle se fait défoncer en levrette. Par conséquent, c’est une putain de levrette pour terminer en apothéose. Du fond de ses beaux yeux bleus, elle les plonge dans ceux de son mec et le foutre s’abat sur ses jolis seins et sa bouche butine.