Patricia et Britney, blondinettes françaises sexy en plan à 3

Patricia et Britney, blondinettes françaises sexy en plan à 3

Deux superbes blondinettes françaises comme on aimerait en voir plus souvent dans les films porno francais. Patricia, serveuse dans l’est de la France, super sexy, a déjà tourné pour Jacquie et Michel. Aujourd’hui, Ricky Angel lui offre ce qu’elle attendait depuis toujours : un plan à 3. Avec une autre jolie blonde prénommée Britney, les trois amis se retrouvent dans une chambre d’hôtel pour s’envoyer en l’air en trio.

La video commence par une entrevue de la très jolie Patricia. C’est vraiment un petit bonbon. Blonde platine, chouchou avec un sourire qui tue et un teint légèrement hâlée, elle est libertine et ne s’en cache pas. Serveuse dans un bar branché, elle avoue que le monde de la nuit l’a un peu décoincée voire pervertie. Pas la première fois qu’elle vient baiser pour Jacquie et Michel. Mais aujourd’hui, c’est spécial parce qu’elle va pouvoir épancher sa soif de sexe de lesbienne. Les premiers ébats commence par les deux jeunes femmes blondes en train de se caresser et se faire des bisous. Patricia a de petits seins mais Britney a une poitrine plutôt agréable. Ca démarre très fort entre les deux blondes qui vont vite à l’essentiel en se léchant la chatte. Entre deux cunnilingus fourchus, Ricky Angel arrive et le plan à 3 bisexuel peut continuer.

Toutes les combinaisons du plan à 3

C’est fou toutes les combinaisons et toutes les positions qu’on peut trouver en plan à 3. Jamais Patricia ne reste avec la chatte sans rien. Soit elle a la bite de Ricky à l’intérieur, soit c’est Britney qui lui bouffe le minou alors que cette dernière se fait bourriner. Ce que chacune des deux salopes préfère, c’est quand Ricky envoie de grosses pénétrations sur le côté et que la fille libre frotte le clitoris. Doublement du plaisir qui devient à la fois clitoridien et vaginal. Patricia va recevoir le sperme de Ricky sur les fesses de Britney et va lécher entièrement. Encore une fois merci Jacquie et Michel d’avoir contenté deux libertines.